Avis iPad Pro, mon ressenti

iPad Pro et Smart Keyboard Folio

Pourquoi j’ai craqué pour la tablette d’Apple

Cela faisait déjà quelques mois que je pensais à m’acheter le iPad Pro mais des rumeurs persistantes disaient qu’Apple allait très prochainement sortir une version revisitée de sa tablette. Il était donc préférable d’attendre. Et en effet, lors de la Keynote du 30 octobre 2018, Tim Cook a levé le voile sur son nouveau produit. Et cette fois-ci, j’étais bien décidé.

Bon, que ce soit clair dès maintenant, je travaille sur des produits Apple depuis tout juste 20 ans. Mon premier ordinateur a été un G3 bleu et blanc. Et j’ai enchainé les machines au fil des années. Je suis donc un fervent et fidèle utilisateur de la marque à la pomme. Ne vous attendez donc pas à lire un article assassin.

Mais ça ne m’interdit pas d’être aussi parfois critique, et de ne pas adhérer à tout ce que propose la firme de Cupertino. Pour moi, une seule chose compte et que je cherche à garder à l’esprit :

  • Le produit répond-il à mes attentes ?
  • Est-ce qu’il me facilitera la vie ?
  • Serai-je plus créatif ?

Jusqu’à maintenant les produits Apple me permettent de réaliser ce que je souhaite mettre en place. Point barre. Si ce n’était plus le cas, je passerais à une autre marque. Ce n’est pas plus compliqué.
Je veux que le blocage provienne de moi, pas de la machine. C’est tout ce que je demande.

iPad Pro et Smart Keyboard Folio
iPad Pro & Smart Keyboard Folio

Avis iPad Pro : son prix

Convaincu que l’iPad Pro pouvait être un outil pratique dans mon travail, j’ai tout de même fait quelques recherches. J’évite d’être un acheteur compulsif. Se faire plaisir de temps en temps est une chose, mais je n’avais pas du tout envie de le regretter plus tard. Car à ce prix, mieux vaut être totalement convaincu de son utilité.

J’ai voulu savoir comment les autres l’utilisaient, et particulièrement dans mon domaine.

Pour le dessin, c’est vite devenu une évidence. Surtout lorsque j’ai découvert l’app de dessin Procreate. Je savais que je pouvais l’intégrer à mon quotidien d’illustrateur.
Ca ne fait aucun doute, l’iPad est un outil exceptionnel lorsqu’il s’agit de dessiner.

Mais ça ne suffisait pas. Je voulais qu’il soit davantage qu’un carnet de dessin et une palette de couleurs.

Une tablette remplace-t-elle un portable ?

Je voulais pouvoir répondre à la question : L’iPad Pro est-il capable de prendre la place d’un ordinateur portable ?

Sur internet, principalement sur des vidéos YouTube, la question revenait souvent. Et les avis étaient partagés. Mais ça penchait plutôt du côté du « Non, l’iPad Pro n’est pas un ordinateur« .

Et en effet, l’iPad Pro n’est pas en mesure de remplacer un ordinateur. Pour la simple et bonne raison qu’il n’est pas un ordinateur. Et ce n’est pas forcément une mauvaise chose !

Je pense qu’on a tort de vouloir le rattacher à tout prix à un ordinateur.

Au fil des années, j’ai eu à renouveler ma gamme d’iMac. A chaque fois le design changeait, et l’écran devenait de plus en plus fin à mesure que la puissance du processeur augmentait. Mais au fond, le mode de fonctionnement restait le même.
Bien sûr, le système a sans cesse évolué, toujours pour le meilleur. Mais les différentes améliorations successives ne venaient jamais véritablement perturber mes habitudes de travail.

Repenser son Workflow

Utiliser le iPad c’est repenser son workflow et ses habitudes de travail.

Tout tourne dès lors autour du Cloud. Même lorsque je travaille sur le Mac, j’ai pris pour habitude de sauvegarder ou de mettre en copie sur le Cloud.

Evidemment, quand on travaille sur l’iPad, on a le choix de sauvegarder directement sur celui-ci. Ça peut-être un bon choix pour un travail en cours. Mais inutile de saturer l’espace disponible. Surtout si vous faites du montage vidéo. Et puis sauvegarder sur le Cloud, c’est avoir plus facilement à disposition vos fichiers.

AirDrop est devenu plus que jamais la zone de transfert entre l’iPad et le Mac.

De plus, je trouve particulièrement pratique le fait de pouvoir scanner directement de le tablette via mon imprimante sans fil.

Pour finir, le port USB-C qui me permet entre-autres de connecter mon appareil photo et d’en importer les images.

Mais soyons honnête, dans mon cas, je ne pourrais pas me contenter de l’iPad et me passer de mon Mac.
La principale raison étant que je travaille encore sur Illustrator, Photoshop, After Effects et Final Cut Pro X.

Même si :

  • Photoshop va débarquer sur l’iPad courant 2019
  • Affinity Designer va certainement me permettre de me passer d’Illustrator
  • Luma Fusion offre bien des possibilités de montage vidéo.

Le clavier d’Apple est-il si mauvais ?

J’avais lu quelques mauvaises appréciations concernant le clavier d’Apple, le Smart Keyboard Folio. J’ai longtemps hésité. À 219 euros, tu n’as pas tellement envie de te planter et de faire l’achat de trop.

Après l’avoir testé dans un Apple Store du centre commercial de la Part Dieu à Lyon, je l’ai finalement ajouté à ma liste de Noël.

J’aurais pu me satisfaire d’un tout autre clavier, en bluetooth ou grâce à l’USB-C, un Apple ou d’une toute autre marque. Ou alors m’en passer. Mais je voulais avoir l’occasion de me servir des raccourcis clavier, sur des applications comme Luma Fusion.

Et puis m’en priver, c’était perdre le côté pratique de l’ensemble. le Keyboard sert tout autant de clavier que de housse de protection. En déplacement, en vacances, c’est vraiment agréable et pratique de pouvoir taper du texte sans avoir à trimballer un clavier « externe »en plus.

Alors oui, je comprends qu’on puisse être perturbé par la sensation que procurent les touches. Il faut exercer une pression plus forte lorsque l’on tape. Je m’y suis habitué. La sensation n’est pas désagréable. Et c’est désormais devenu un réel plaisir que de taper du texte avec ce clavier.

Mais je ne veux aucunement être responsable de votre achat si par la suite vous trouvez épouvantable l’expérience du Keyboard !

Le Smart Keyboard Folio, le clavier Apple du iPad Pro

Avis iPad Pro : La vraie différence c’est la liberté

Pour les personnes qui ont véritablement besoin du Pencil dans leur domaine d’activité, ce qui fait vraiment la différence c’est ce sentiment de liberté.

En tant qu’illustrateur, pouvoir me déplacer avec le iPad Pro, ça veut dire pouvoir continuer à dessiner n’importe où, avec une gamme d’outils conséquente. Ce qui n’était pas le cas avec un ordinateur portable.
Le Apple Pencil associé à Procreate permet d’intègrer tout le process, de la réalisation d’une illustration, du rough au rendu final.

Et quand je serai suffisamment à l’aise avec Affinity Designer, je pourrai assurer le travail de dessin vectoriel, que j’effectue habituellement sur Illustrator.

Concernant le montage vidéo, Luma Fusion remplit largement ses fonctions. Avec des ajouts de texte, de musique et de son. Et de larges fonctions pour améliorer ses images. Sans omettre l’incrustation sur fond vert.


Le iPad Pro est un achat onéreux. Il le sera d’autant plus si vous n’en faites pas bon usage et ne l’utilisez que très peu. Mais si au contraire, il devient un outil sur lequel vous pouvez exécuter des taches bien plus rapidement qu’avec tout autre matériel, alors le prix ne vous apparaitra pas si conséquent.

Rappelez-vous qu’il n’y rien de plus inutile que d’acheter une fringue qu’on ne mettra jamais. Même soldée !
Alors qu’un vêtement qui nous sied comme un gant et dont on ne se lasse jamais de porter, il nous fera vite oublier son prix !

2 Replies to “Avis iPad Pro, mon ressenti”

  1. Perso j’ai une tablette graphique écran XP-Pen Artist 12 Pro https://www.xp-pen.fr/product/486.html à la maison sur le pc et une tablette ipad pro avec s pen pour dessiner en nomade.

    1. La combinaison parfaite j’imagine ? En tous cas bien équipé !

Laisser un commentaire