Procreate, l’app de dessin de Savage Interactive

James Cuda

Qui se cache derrière l’application Procreate ?

L’application de dessin Procreate a été développée par ce qui était encore à l’époque une petite compagnie de développeurs. Son ambition : rendre la vie plus facile aux artistes du monde entier.
Mais qui se cache donc derrière ce formidable outil de création graphique ? Cette app qui a remporté de nombreux prix, dont le très convoité Apple Design Award, équivalent d’un Oscar dans cette industrie ?

Loin de la Silicon Valley, l’île de Tasmanie

Tout a commencé au sud de l’Australie, ou pour être plus précis, sur une île.

Procreate créé en Tasmanie
Au sud de l’Australie, l’île de Tasmanie

James Cuda, jeune artiste à Sydney, décide de s’initier au design multimédia.
C’est avec celle qui deviendra plus tard son épouse, Alanna, qu’il s’installe en 2000 à Hobart, en Tasmanie.
Ils y fondent l’agence digitale Savage Media, dont fera également parti Lloyd Bottomley, qui sera un peu plus tard à l’origine de la première interface de programmation de Procreate.

Mais quelques années vont devoir s’écouler encore, avant que l’arrivée de nouveaux produits sur le marché ne viennent chambouler le monotonie de la petite équipe.

L’élément déclencheur qui va déboucher sur Procreate

A l’occasion de la MacWorld expo de San Francisco, le 9 janvier 2007, Steve Jobs présente un produit révolutionnaire, le iPhone.
James Cuda et ses comparses de l’époque sont estomaqués et excités à la fois. Ils pressentent les chamboulements à venir. Pourtant, rien n’émerge de la petite équipe. Le moment n’est pas encore venu pour eux.

C’est le 3 avril 2010 que Steve Jobs va cette fois-ci présenter le premier iPad. Si le public et la presse spécialisée font la fine bouche, James Cuda ne le voit pas du même oeil, et sa réaction est toute autre. En contemplant le iPad il perçoit l’avenir qui se dessine devant lui.

« Avec un background dans le domaine artistique, en voyant le iPad je me suis dit — Ça va devenir le prochain gros truc avec lequel tous les gamins vont grandir avec. »

James Cuda

James Cuda se dit qu’il y a un coup à jouer, et que c’est peut-être le bon moment pour changer de cap. Il prend alors une décision un peu folle, il ferme Savage Media et crée Savage Interactive. C’est alors qu’il se retrouve à développer Procreate dans une pièce de son appartement, à Old Beach, dans une banlieue de la municipalité de Brighton, en Tasmanie.

« La première année, ça peut-être très dur. Du genre vraiment très dur. Le genre à devoir hypothéquer ta maison. Et personne n’est là pour t’aider. Il faut savoir repousser les difficultés pour pouvoir avancer. »

James Cuda

Le co-fondateur de Savage Interactive : James Cuda

Quand James Cuda se lance dans l’aventure Procreate, il n’imaginait pas une seconde que son application devienne aussi lucrative.
Car son ambition du départ était avant tout de développer un outil de dessin efficace et facile à utiliser pour ses utilisateurs.

Procreate par James Cuda
James Cuda, co-créateur de Procreate

« Nous n’avons pas conçu Procreate dans l’espoir de faire de l’argent. Il y a des tas de personnes qui cherchent par tous les moyens à faire un coup, en espérant gagner beaucoup d’argent. Mais ils oublient une chose essentielle. Vous devez cronstruire quelque chose d’excellent. Une application doit rendre la vie plus facile à ses utilisateurs. Elle doit avoir pour rôle essentiel de lui permettre de réaliser un projet. Si vous courez seulement après l’argent, ce n’est pas un business viable à long terme. »

Les principales caractéristiques de Procreate

Téléchargeable sur l’App Store, Procreate a su faire la démonstration que la tablette d’Apple n’était plus seulement un appareil pour lire et regarder des vidéos, mais bien un outil à part entière capable de répondre aux exigences de chacun.

L’application de Savage Interactive a dors-et-déjà été adoptée par des millions d’utilisateurs, artistes confirmés ou en devenir.

Ils ne viennent pas tous du digital, mais leur curiosité les a conduit a essayer et à y trouver un intérêt grandissant. Sans pour autant, pour certains, abandonner le traditionnel.

On peut souligner la présence de Pixar et de Netflix parmi les utilisateurs.

Application de dessin la plus performante pour un appareil mobile :

  • Fonctionne avec le moteur de dessin 64 bits le plus rapide sur iOS, le Silica M
  • Format ultra haute définition, jusqu’à 16k par 4k sur iPad Pro
  • Des couleurs 64 bits
  • Multithread optimisé adapté aux processeurs multicœurs des iPad
  • L’enregistrement automatique en continu pendant que vous dessinez
  • Fonction QuickShape pour créer un trait et des formes parfaites

L’anti modèle Adobe

Alors qu’Adobe demande à ses utilisateurs de souscrire à un système d’abonnement pour pouvoir continuer d’utiliser ses logiciels, Savage Interactive se contente de vendre son application au prix de 10,99 euros. Et une fois achetée, Procreate est définitivement en la possession de son acquéreur.
Et sans dépenser un nouveau centime, vous avez droit à toutes les mises à jour.
Pour les créateurs, pour les artistes peu fortunés, le choix est vite fait, car le moins couteux.

« Nous avons opté pour ce type de modèle car nous pensons que les artistes sont en droit de posséder les outils qu’ils utilisent pour créer ».

James Cuda

Il faut espérer que Savage garde ce cap, même après l’arrivée du mastodonte Photoshop sur iPad. Car ne nous voilons pas la face, ce système économique n’est pas du tout la tendance actuelle. Elle penche plutôt dans un modèle d’abonnement comme Creative Cloud. Adobe a vu ses revenus augmenter de 44% dans les 4 premières années.

L’avenir nous le dira.

La culture d’entreprise selon Savage Interactive

Après le succès de Procreate, ils auraient pu céder aux champs des sirènes venus de Californie et déménager l’entreprise dans la Silicon Valley.

Nous ne voulions pas faire de la lèche dans des bars pour essayer de courtiser des capital-risqueurs.

Bien que James Cuda soit devenu un visiteur régulier du Campus d’Apple à Cupertino, Il préfère largement sa vie en Tasmanie. Sans doute parce qu’il a une jeune famille et qu’il en est de même pour la plupart des personnes qui travaillent chez Savage.
« Nous somme de nouveaux parents et ça impacte vraiment avec ce que nous sommes. Et la Silicon valley, vraiment, c’était le total opposé de ce nous voulions être. »

Il pourrait faire travailler des gens à distance en communiquant via Skype par exemple, mais il pense que la proximité est encore une valeur importante pour construire une culture du travail solide.

« L’une des autres valeurs qui façonne ce que nous sommes est : Si tu fais ce que tu aimes vraiment et ce en quoi tu crois, le succès suivra immanquablement. Je crois vraiment que c’est le cœur de notre ascension.»

Savoir écouter les utilisateurs

Aujourd’hui encore, même si Procreate s’est taillée une place importante dans les logiciels de dessin, Savage Interactive reste une entreprise à taille humaine, une vingtaine de personnes.
Et avec aucun apport financier extérieur, ça leur permet de garder une grande liberté, et un contrôle total sur ce qu’ils souhaitent faire à l’avenir.

Ils peuvent ainsi se focaliser uniquement sur l’utilisateur et ses besoins, en restant à leur écoute.

Ce n’est pas étonnant si le texte a fait son apparition dans Procreate. Il était vivement réclamé par les fidèles habitués. Savage Interactive n’a pas hésité à déclarer « On vous a entendu ». Une compagnie qui sait aujourd’hui encore rester proches de ses clients.

Procreate peut aussi compter sur ses fans pour communiquer sur le produit. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à partager sur les réseaux sociaux leurs créations, et à exprimer le plaisir qu’ils ont à travailler avec l’application.

Adobe faisait dernièrement appel à des volontaires pour tester la version Béta de Photoshop sur iPad. Auraient-ils suivi les conseils de James Cuda ? Rester à l’écoute de ses utilisateurs ! C’est ce qu’on verra dans les prochains mois.


Pack de pinceaux pour Procreate

2 Replies to “Procreate, l’app de dessin de Savage Interactive”

  1. Vindreau jacqueline dit : Répondre

    Bonjour,
    J’utilise depuis plusieurs années Procreate. J’adore !!!!!
    Je suis très triste car mon application sur I pad ne cesse de « planter »., depuis quelques jours.
    Avez vous un remède ?
    Merci

    1. Bonjour
      Je n’ai malheureusement pas de remède magique, mais si ça m’arrivait, mon premier réflexe serait d’éteindre et de redémarrer l’iPad.
      Ensuite, si le problème persiste, peut-être qu’il serait bon de désinstaller l’application pour la réinstaller ensuite.
      Ton iPad est ancien ? Il fonctionne sur iPadOS ?

Laisser un commentaire